Flux RSS

[News] JYJ personnifie la vision du directeur d’agence

Publié le

(Note: cet article fait apparemment partie d’une série d’articles sur le thème « Inside Kpop »)

JYJ se produit devant 4,000 fans au Teatro Caupolican de Santiago, Chili, le 9 mars (C-JeS Entertainment)

Les agences de divertissement ne récupèrent pas d’habitudes les « restes » des autres agences, surtout ceux qui sont considérés comme « rebelles » par leur ancienne agence. Mais c’est précisément comme ça que C-JeS a démarré en décembre 2009.

Et le trio JYJ est surement heureux qu’ils l’aient fait.

“Quand j’ai rencontré les garçons, je les ai appréciés en tant qu’êtres humains », a dit le PDG  Baek Chang-ju.

Il a ensuite dit au trio qu’à cause de leur situation avec leur précédente agence, ils allaient devoir « recommencer à zéro ».

« Je leur ai dit qu’ils devraient avoir à l’esprit de recommencer de tout en bas, comme des débutants, et qu’ils ne devraient jamais commencer à pender qu’ils pouvaient reprendre là où ils étaient arrivés en termes de popularité », dit Baek.

Le projet de Baek était de reconstruire de zéro la fanbase du groupe, tout en guidant JYJ dans une nouvelle direction en présentant également les membres comme des artistes individuels.

Baek se souvient de la première fois où il a rencontré Kim Jae-joong, Park Yu-chun et Kim Jun-su comme étant « le pire moment pour le JYJ ».

Au milieu de l’année 2009, les trois membres de TVXQ qui ont porté plainte contre leur agence, SM Entertainment, en se basant sur le fait que leur contrat de treize ans, la structure de leurs contrats exclusifs, et et la distribution des bénéfices étaient « unilatéralement à leur désavantage ».

Une bénédiction déguisée

Bien que le tribunal ait affermé leur droit à s’engager de façon indépendante dans des activités de divertissement et ait accordé à JYJ une injonction suspendant leur contrat avec SM Entertainement en 2009, JYJ ont perdu le soutien de leur réseau professionnel et n’avait pas l’expérience du management qui leur aurait permise d’être indépendants.

Ils ont ensuite rencontré Baek, un vétéran de l’industrie du divertissement, et C-JeS était né.

Avec une nouvelle maison, le groupe s’est attelé à sa première tâche : sortir un premier album en anglais, devenant le premier groupe coréen à le faire.

Since then, JYJ has been in the “Guinness Book of World Records” for having the largest fan club.

Le groupe a collaboré avec des artistes comme Kanye West et Rodney “Darkchild” Jerkins.

La stratégie initiale de Baek a fonctionné à merceille, avec les trois membres qui rencontre autant de succès en individuel qu’en tant que JYJ.

Plutôt que de simplement jouer les acteurs quand ils en ont le temps, les garçons ont travaillé dur pour s’imposer en tant qu’artistes crédibles dans une variété de genres.

Kim Jae-joong est le chanteur coréen qui a le plus de fans. Cette année seulement, il est allé en Chine, eu Japon et en Turquie, attirant des milliers de personnes désireuses d’avoir ne serait-ce qu’un aperçu d’un bout de la star.

Juste avant la sortie de son film “Jackal is Coming”, Kim, élu homme le plus sexy de la planète par ses fans sud-américains, se lancera dans une nouvelle tournée de fanmeetings asiatiques d’ici la fin du mois.

Pendant ce temps, Park Yu-chun s’est transformé avec succès en acteur. Ayant fait ses débuts dans le drama “Sung Kyun Kwan Scandal » (2010), cette année est devenue celle des récompenses avec “Rooftop Prince,” où il joue deux personnages – un prince de la dynastie Joseon et un homme d’affaires moderne. En conséquence, il a reçu des prix du Paeksang Arts.

Le troisième membre du groupe, Kim Jun-su, a joué dans les comédies musicales “Mozart” (2011) et “Elizabeth,” et a sorti un album solo – “Tarantellegra” -en mai.

Leur réseau professionnel limité en Corée a été la principale raison pour laquelle ils se sont associés à Warner Music aux Etats-Unis, un acte improbable et fortuit en 2010.

“C’était une bénédiction déguisée, vraiment,” a dit Baek.

A peu près à la même époque, selon l’agence, Youtube s’est vraiment développé et à travers ce média interactif, l’album est devenu un grand succès auprès des fans de K-Pop à travers le monde.

En Corée, plus de 450 000 exemplaires de l’album ont été commandés avant sa sortie. Et aux Etats-Unis, Billboard l’a classé 5ème album le plus attendu de l’année.

Les poids-lourds de la musique West et Jerkins ont promu le groupe en disant que cette collaboration était « la plus significative qu’ils aient eu avec des artistes asiatiques ».

Alors que JYJ a travaillé pour étendre sa fanbase au delà de la Corée, ils ont rencontré un succès similaire dans les autres régions.
Ils sont dévenus le premier groupe coréen a attirer un total de 210,000 personnes dans une tournée mondiale en se produisant dans une quinzaine de villes en Europe, en Amérique du Sud et en Amérique du nord l’an dernier.

“De nombreux artistes et agences de K-Pop ont peur de s’aventurer dans de nouveaux endroits, parce que vous devez vraiment prouver votre crédibilité auprès des promoteurs locaux, ce qui peut avoir un coup,” a dit Baek.

Mais cela n’a pas pris longtemps au groupe pour voir que le pari allait rapporter. « Quand les garçons ont atterri au Pérou, c’était de la folie », a dit Monica Lee, responsable des relations publiques pour C-JeS. Plus de 3 000 fans étaient à l’aéroport, et 1 000 fans attendaient devant l’hôtel du groupe.

De gauche à droite: Kim Jae-joong dans « Dr. Jin » (MBC); Park Yu-chun dans « Rooftop Prince » (SBS)

Construire sa crédibilité

Alors que JYJ chercher à retrouver As JYJ sa position en tant que groupe K-Pop, le but – comme défini par le PDG – était de construire une image de marque crédible, ce qui n’a été ni gratuit, ni facile.

“Avec toute la mauvaise presse derrière eux, nous avons travaillé à créer une image authentique », a dit Baek.

Quand le concert du groupe aux Etats-Unis a été supprimé à cause de problèmes de visa, l’agence a offert un remboursement complet et a ensuite donné des concerts gratuits.

“Cela a coûté 1,3 millions de dollars, mais pour prouver aux fans que le groupe prend ses fans au sérieux, nous avons décidé de le faire », a déclaré Baek.

“De façon plus importante, nous ne voulions pas perdre de crédibilité en tant qu’artistes aux Etats-Unis ».

Alors que la plupart des agences n’auraient surement pas réagit ainsi, la décision prise par C-JeS se rapporte à la vision de Baek que le groupe est là pour du long terme. Les promoteurs et les professionnels de l’industrie aux Etats-Unis l’ont remarqué.

La décision risquée a rapporté plus de fans à JYJ, est a pavé la route pour que JYJ rentre dans le réseau américain.

“Il y avait cette discussion entre le staff et l’équipe disant que JYJ étaient des professionnels. » Aucun doute que ce geste et ce qui en a découlé se sont avérés utiles quand Kim a enregistré son album solo et a filmé son clip cette année à Hollywood.

En tant que pioniers dans la création et la distribution de contenues, C-JeS maintient un contrôle ferme sur la réputation du groupe en travaillant avec son avocat, Sejong, pour surveiller les images du groupes pour qu’aucune photo ne soit utilisée sans leur autorisation.

Et a cause de adhésion stricte à la marque et à  l’image, le groupe est devenu le rêve des publicitaires.

“D’une certaine façon, moins le groupe apparaît à la télé, plus les entreprises veulent les avoir des des publicités », dit Lee, qui surveille l’activité des média. « Parce qu’il est si difficile de voir le groupe à la télévision et dans les magazines, quelque part, ça renforce sa crédibilité auprès des publicitaires ».

Actuellement, le groupe est sous contrat exclusif pour promouvoir des cosmétiques, des produits pharmaceutiques, des jeux vidéos, le shopping sans-taxes, et des produits technologiques.

Kim Jun-su dans la comédie musicale « Elizabeth ».

Devenir des « multiplayers »

“J’ai mis l’accent dès le début sur le fait qu’en période de changement, les artistes doivent être versatiles et s’essayer à tout, et j’ai toujours dit aux garçons de faire des choses différentes », a dit Baek qui a recommandé de devenir acteur à Kim Jae-joong et Park Yu-chun, et a conseillé à Kim Jun-su de faire des comédies musicales.

“Cela ne suffit vraiment plus de se contenter de faire des DVDs de concerts », explique Baek.

Il met l’accent sur le fait que dans l’environnement fluide de la K-Pop, l’objectif de C-JeS est de remplir le marché de niche de « producteur de contenu ».

Le directeur de l’agence dit qu’il passe beaucoup de temps à discuter avec les artistes pour leur donner la liberté d’explorer de nouveaux concepts.

Parmi les nombreuses choses dont ils ont discuté, l’une d’elle est de recruter des futurs talents, et le mois dernier à Los Angeles, une audition a eu lieu.

“Mais où cela va nous mener, nous y allons étape par étape », dit Lee, en ajoutant que l’agence n’est pas intéressée par l’idée de créer des groupes d’idoles à la chaîne.

Cependant, si C-JeS décide d’être plus actif dans la création de nouveaux groupes, ils disposent sans aucun doute des infrastructures – l’un des avantages dans le fait de ne créer une entreprise que pour un groupe.

Pour l’instant, les environ 40 employés de l’agence sont fiers d’appeler JYJ leur principal artiste et principale source de revenus. D’une certaine façon, C-JeS pense que cela montre le chemin alors que le groupe devient un modème pour une « forme évoluée d’un groupe d’idole », avançant vers des choses plus grandes et meilleures.

Un service pour les fans unique

En plus de son contrôle exceptionnel de la qualité, C-JeS comprend l’importance de traîter les fans correctement.

En juin, le groupe a tenu un évènement intitulé “Membership Week” (semaine des membres), qui leur à coûté environ 3,7 milliards de wons selon l’agence.

Plus de 7000 fans japonais sont venus pour la “Membership Week,” qui a attiré 22,000 fans du 28 juin au 1er juillet.

“Nous aurions pu utiliser une partie de l’espace pour des publicités (de sponsors), mais nous voulions simplement que les fans expérimentent JYJ, et uniquement JYJ, explique Lee qui dit que l’agence déclare être en recherche constante de nouveaux « fan services ».

“D’une certaine façon, le groupe représente la Corée pour beaucoup de fans de K-Pop à l’étranger », dit Lee. Beaucoup de monde ont indiqué que beaucoup de fans sud-américains, en particulier, disent ressentir une affinité avec la Corée à cause de JYJ.

En tant que “multiplayers,” le groupe attire non seulement les fans de K-Pop, mais aussi ceux de K-dramas qui sont souvent un peu plus âgés.

Rendre est quelque chose de naturel pour les membres, qui ont toujours soutenu des actions de charité à travers le monde, souvent comme un moyen de remercier les fans.

Depuis le départ, Baek et les garçons ont décidé que plus le groupe gagnerait d’agent, plus ils en donneraient.

Kim Jun-su, en particulier, a construis une école au Cambodge l’an dernier.

Par: Carla Sunwoo, Yim Seung-hye [sharon@joongang.co.kr]
Source: Korea Joongang Daily
Traduction Française: JYJ Francophone

Publicités

À propos de jyjfrancophone

Page for french fans of JYJ Translated news about JYJ or about the individual activities of JYJ members

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :